Fondation A.R.M.A.N.5 rampe de la Treille,CH 1204 Genève, Suisse.Tél: (41) [0] 223 310 32 71contact@fondation-arman.ch

Remerciements - Éternel Féminin

Comment témoigner à la bonne mesure de ma gratitude de cet étonnant voyage en Terra Incognita : la CONNECTIVITÉ…
Une terre d’aventures où il a fallu inventer des solutions pour traverser les obstacles avec cette communion intense dans les trouvailles de solutions.
Et ce partage concentré avec tout ce monde autour d’ARMAN…
 
Pour rappeler : ARMAN EST TOUJOURS LÀ.
 
Merci, Cécile Debray et Renaud Bouchet, de, tout.
 
De votre soin à baliser ce chemin pour raconter mon père et me permettre d’avoir fait le pas d’oser offrir ces mémoires de l’homme au regard de l’oeuvre.
Aussi de votre engagement de réflexion compétente dans le choix de ce sujet délicat, voire polémique: Arman post 1970.
Pour montrer qu’il vaut la peine d’aller y réfléchir.
 
Merci, Patrice Masson et toute son équipe One Arty Minute, de TOUS les moments.
Ce projet novateur de traduction numérique pour offrir une mémoire vivante d’Arman a été un émerveillement d’épopée.
Votre détermination de bâtisseur de cathédrale a vaincu les obstacles pour la réalisation: ce MUSÉE ARMAN.
 
Les émotions de ce partage du voyage resteront un souvenir indéfectible.
 
Merci à tous ceux qui avaient pris soin d'archiver les témoignages pour voir et entendre Arman, au plus près :
 
Dominik Rimbault
Jean Ferrero
Guy Ferrand
Pierre Marchou
 
À ceux qui ont pensé, qui ont écrit Arman pour nous permettre de continuer à le réfléchir (une longue liste de référence est en construction que nous ne manquerons pas de diffuser!)
 
En particulier, je voudrais remercier madame Denyse Durand-Ruel qui travaille sans relâche depuis les années 60 sur l’œuvre d’Arman.
 
Et Jean-Michel Bouhours qui nous a donné à comprendre au travers de cette rétrospective au Centre Pompidou en 2010.
 
Merci aux compagnons de voyage du pas-à-pas des pierres de l’édifice des ressources.
 
Anne, dans notre mémoire commune de lui de toute notre vie, du début et à jamais.
Notre mère, Éliane, et, Micheline l’amie de toujours, d’avoir accepté de raconter.
Et aussi, ma reconnaissance à toutes les autres femmes : elles ont contribué à faire d’Arman, ce que l’on aime et ce que l’on peut aussi détester, mais rien n’est à jeter.
 
Merci à Maéva et à Thoma, d’avoir assuré avec vaillance et une détermination sans faillir à la relève dans l’engagement du soin à leur grand-père et à son œuvre.
 
Merci à Daniel de son support et du partage des souvenirs dans une accumulation de tendresse et de rires.
 
Merci à François Fernandez qui a réussi à nous faire parvenir jour et tard la nuit les images à bon port.

À Jacques Gorot, de l’application à me lire pour ne pas m’égarer dans les sentiers de traverse.

À toute l’équipe de la Fondation A.R.M.A.N. où chacun met incessamment au service d’Arman sa compétence, sa fidélité, sa protection et son dévouement.
 
À Ghislaine Delubac et son équipe de communication de l’agence Apocope.

À Christine Siméone.

Le terrible d’une liste de noms, c’est le risque d’oublier quelqu’un pour cause du terme d’un voyage long, exigeant qui génère de la fatigue, mais heureusement: l’avantage du numérique, c’est de pouvoir réactualiser!
Je remercie donc d’avance toutes celles et ceux qui voudront bien partager leurs connaissances.

 
Pour continuer la randonnée.

À la fin, mais pas le moindre…


MERCI, merci à Marc du main dans la main de tout ce temps, dans cette indéfectible fidélité que j’appelle pour la signifier son: « inconditionnel d’Arman ».
 
 
 
Le musée ARMAN est un musée connecté.
Il est en constante évolution d’enrichissement des rubriques.

Arman disait :
« – On ne possède que ce que l’on donne. »

Toutes remarques, informations, archives, conseils, font votre richesse à partager.
Contactez nous à mailto:musee@fondation-arman.ch