Vue depuis l'atelier de sculpture

Le Bidonville, Vence

ET NOUS VOILÀ CE SOIR…

À l’orée de la fin de sa vie sur terre. Chacun devenu légataires de ses gestes, de tous ces objets métamorphosés. De ceux qu’il nous a donné à voir pour nous donner à comprendre. De ceux qui ont façonné sa langue : sa manière à lui de nous parler en le disant, autrement.

L’œuvre d’art interroge la question de la communication de manière essentielle : le partage du choc esthétique est comme la reconnaissance délicieuse d’aimer ensemble le goût, le son, la couleur pour faire quelques moments inoubliables. Parce que ce qui est sous-jacent à cet état de fait, c’est l’état de certitude confirmée par l’expérience qui délimite un indice de vérité. La sensation corporelle, le vécu par l’expérience qui atteste que c’est pour vrai, on ne rêve pas puisque c’est devenu réel de se le confirmer à deux. Celui qui crée et celui qui regarde le tableau.

On aime (ou quelquefois on déteste !), c’est un évènement fort sans que cela s’explique forcement et sans devoir le justifier (sauf les « spécialistes de l’art »).

C’est comme en amour : le coup de foudre doit-il se définir réductible à une montée hormonale ? Non, ce qui fonde l’ampleur de l’évènement, c’est que se matérialise une rencontre dialectique à l’autre : on se comprend et on aime ce que l’on comprend ensemble.

Lorsque le spectateur regarde le tableau, il partage intimement et sans les mots le texte et le chemin de pensée de l’artiste. Pour vivre une expérience au profond de l’indicible puisqu’ici les choses sont exprimées en les montrant. Sorte de porte d’accès vers un absolu dans la relation, un accomplissement qui tient de trouver l’autre et dialoguer et s’y reconnaitre dans le silence créé de celui de l’œuvre.

Le succès, la célébrité reste une question en deçà de cette expérience. L’art a une fonction qui de tout temps lui a été accordée dans un statut à part. Indispensable et privilégié parce que l’art lorsqu’il devient visionnaire, propose des issues qui attestent de l’existence de solutions dont celle de pouvoir COMPRENDRE ET SE COMPRENDRE.