Tournage d'une combustion de piano

Combustion de piano sur le toit du garage Avenue de la Lanterne, c. 1966.

LA PRÉSENTATION DE L'OBJET, C’EST UNE CHOSE QUI COMPTE POUR ARMAN.

Mettre en scène.
 
Celle sentimentale, de scène, est marquée par un grand évènement.
 
C’est bien connu : les mots n’ont pas forcément le même sens pour tout le monde. Arman, dans l’utilisation courante du sens des mots, il a toujours été infidèle. En se disant…, fidèle « — Fidèle à mon infidélité » a t-il plusieurs fois proclamé. Depuis le début, la femme, les femmes, constituent un sujet qui préfigure son qualificatif : ACCUMULATEUR.
 
Mais ce qui arrive là avec le succès, les voyages d’allers et retours à New York — Nice Côte d’Azur va faire une différence. Il rencontre à New York une femme qui va beaucoup compter. Elle devient une liaison ; pour dix ans.
La décennie revient marquer la temporalité si chère à Arman.
 
Pour Éliane aussi, cela va faire une différence.
 
Dans la langue d’Arman, FIDÈLE, signifie tout un tas d’aventures en multiple (on le reconnait bien). Dans le cas présent, il admet être : infidèle.
Oui, il aime encore et d’ailleurs pour toujours sa « panthère d’Éliane ». Mais l’autre amour de l’autre côté de la vague vient faire l’interlocutrice à ce qui advient de toutes ses questions de créateur. 
 
JOURNALISTE : 
Elle pose des questions et aussi, elle écoute attentivement les réponses… Éliane, elle s’est installée aux abonnés absents des questionnements d'Arman : ils sont en conflit de mouvements contraires et leurs lignes de vie vont s’installer parallèles. De celles du côte à côte qui ne feront pas de retrouvailles.
 
Le nouveau confort de la maison ne fera rien à l’affaire (d’autant plus que les territoires vont, eux, se mélanger : Arman ose amener son amour américain en période Éliane midi de la France).
Bref : c’est comme pour chacun dans la douleur de ce qui sépare. Dur — dure la fin : dix ans, c’est long…