LA NATURE A HORREUR DU VIDE

Tas de téléphones dans le jardin

Le Bidonville, Vence.

ARMAN voulait toujours qu’il soit dit au téléphone:

« – ALLÔ, ICI LE BIDONVILLE ».

 

Il détestait qu’on réponde:

« – Allô, ici résidence Arman. »

Tas de tambours de machine à laver

Le Bidonville, Vence.

03-01-c'estLeSpectateur