APA-ER_mail1965Scan-0503

503
Ma plaine au soleil.
Je lutte soir et matin je me lève tôt, me couche tard, je ne vis pas. Plus rien. Je travaille et essaie de trouver des dineros. Je suis sûr de m’en sortir mais il faut se multiplier - et lorsque je suis triste de ne pas t’avoir ou de ne plus avoir d’argent - je fais des échanges et des bénéfices en illusions. As-tu fait faire les photos de tous nos biens ? J’ai increase un petit peu les nôtres ici.
    Debout, le soir vient, je me défends mon épée tenue à deux mains me couvre d’ellipses égide de courbes mathématiques dont l’énoncé bousculerait la machine à calculer. Je suis au centre d’une clairière de cadavres. Je reviendrais au sud au jour délivrer la princesse endormie.
arman